La Femme en Islam

Selon le Coran, hommes et femmes sont égaux devant Dieu. Les femmes ne sont pas blâmées pour avoir désobéi en goûtant à "l'arbre défendu", et leurs souffrances durant la grossesse et l'accouchement ne sont en aucun cas une punition pour cet acte puisque le "péché originel" n'existe pas en Islam.

L'Islam considère la femme célibataire, mariée ou divorcée, comme une personne ayant des droits propres, dont celui de gagner de l'argent et de disposer de sa propriété et de ses gains librement. Un cadeau de mariage est offert à la mariée par le futur époux, ceci pour son usage personnel. Elle garde son nom de jeune fille. Ainsi, si elle se remarie plusieurs fois dans sa vie, elle n'aura pas à changer de nom à chaque fois. Les rôles des hommes et des femmes sont complémentaires et coopératifs. Les droits et les responsabilités des deux sexes sont égaux et équilibrés dans leur totalité.

 

L'Islam a déterminé des règles vestimentaires pour l'homme comme pour la femme, respectant leur nature, leur pudeur et leur sensibilité afin qu'ils vivent ensemble sainement dans la sérénité et le respect réciproque. On trouve des traditions spécifiques aux habits féminins dans certains pays musulmans, mais il s'agit là plutôt d'une expression de coutumes locales que de principe religieux.

De même, le traitement infligé aux femmes dans certaines parties du monde dit "musulman", montre que certaines pratiques culturelles sont en désaccord, voire en contradiction, avec les enseignements islamiques.

Le messager de Dieu a dit :"Le plus parfait des croyants dans la foi est celui qui se comporte le mieux et qui est le plus aimable avec son épouse"

Il a aussi dit : "Les femmes sont les sœurs des hommes".

Selon le Coran, hommes et femmes sont égaux devant Dieu. Les femmes ne sont pas blâmées pour avoir désobéi en goûtant à « l’arbre défendu », et leurs souffrances durant la grossesse et l’accouchement ne sont en aucun cas une punition pour cet acte puisque le « péché originel » n’existe pas en Islam. L’Islam considère la femme célibataire, mariée ou divorcée, comme une personne ayant des droits propres, dont celui de gagner de l’argent et de disposer de sa propriété et de ses gains librement. Un cadeau de mariage est offert à la mariée par le futur époux, ceci pour son usage personnel. Elle garde son nom de jeune fille. Ainsi, si elle se remarie plusieurs fois dans sa vie, elle n’aura pas à changer de nom à chaque fois. Les rôles des hommes et des femmes sont complémentaires et coopératifs. Les droits et les responsabilités des deux sexes sont égaux et équilibrés […]


Voir l'article

Louange à Dieu, Seigneur de l’univers, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Maître du Jour de la rétribution. C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours. Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés ». Amen. Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux   QUI SONT LES MUSULMANS ? L’Islam n’est pas une nouvelle religion, c’est l’apogée et l’accomplissement de la même vérité fondamentale que Dieu a révélée à tous les peuples par Ses prophètes. Une vie de paix – paix avec Dieu, paix avec soi-même et paix avec les créations de Dieu, cela par la soumission à Dieu et l’engagement dans sa voie. Pour un cinquième de la population mondiale, l’Islam est une religion, une doctrine, un ensemble de lois et un […]


Voir l'article

L'Islam est basé sur ces cinq principes L’Islam est basé sur ces cinq principes Les cinq piliers de l’Islam nous ont été transmis par Dieu au travers de son prophète Mouhammad, comme le rapporte Ibn ‘Uma (extrait du Sahih Al-Bukhari -Volume 1, Livre 2, Numéro 7-) : Le prophète de Dieu a dit : « L’Islam est basé sur ces cinq principes : De témoigner que nul autre que Dieu ne peut être adoré et que Mouhammad est le prophète de Dieu, D’effectuer le prière obligatoire (consciencieusement et parfaitement), De jeûner pendant le mois de Ramadan, De payer la Zakat obligatoire (aumône), D’effectuer le Hajj (Pèlerinage à la Mecque). » De cette parole prophétique, nous savons donc quels sont les cinq piliers de l’Islam. Voici quelques détails et des liens avec davantage d’explications. La profession de foi La profession de foi (chahada) désigne la déclaration en arabe  » ‘Ach-hadou ‘al-la ‘ilaha ‘illallah, […]


Voir l'article

  Article en cours de rédaction    Etymologie du mot hijab Le terme hijab (arabe : حِجَاب, hijâb) veut dire « tout voile placé devant un être ou un objet pour le soustraire à la vue ou l’isoler ». Il désigne plus particulièrement en Occident le voile qu’un nombre non négligeable de femmes musulmanes portent. Il est aussi appelé « voile islamique ». Le mot arabe est issu de la racine hajaba qui signifie « dérober au regard, cacher ». Le mot hijab prend donc également le sens de « rideau », « écran ». Le champ sémantique correspondant à ce mot est plus large que pour l’équivalent français « voile » qui couvre pour protéger ou pour cacher, mais ne sépare pas. Le voile dans le Coran En ce qui concerne le sens religieux, le mot hijab est utilisé sept fois dans le Coran. Dans aucun cas il ne fait référence au vêtement féminin, pour lequel d’autres formules sont utilisées. En revanche, […]


Voir l'article

Environ 600 ans après le départ du prophète Issa (Jésus), comme Allah n’avait envoyé aucun autre Messager sur terre, les gens étaient plongés dans l’obscurité. Ils avaient oublié Dieu. Ils avaient oublié les bonnes paroles prêchées par les Prophètes. Ils fabriquaient des idoles et les adoraient. Ils adoraient aussi les arbres, la mer, le soleil, la lune, etc.  Ils consommaient des boissons alcoolisées et s’adonnaient aux jeux de hasard. Ils enterraient leurs filles vivantes et brûlaient vives les veuves. Bref, le monde était dans les plus grands égarement et perdition. On avait cessé d’adorer le Dieu Unique. Il était alors nécessaire qu’un Messager vienne de la part d’Allah pour guider à nouveau l’humanité vers le chemin de la Vérité. Sa naissance C’est ainsi que naquit le prophète Mohammad (que Dieu lui accorde Sa Grâce et Sa paix) à la Mecque, très probablement le lundi 12 du mois de « Rabi’oul Awwal » […]


Voir l'article